NAO salaires 2018 Le dialogue social vu par la direction

Le 12 juillet 2018 lors de la NAO (Négociation Annuelle Obligatoire) Salaires, la direction ne se fatigue même plus à créer l’illusion d’un vrai dialogue (monologue) social pour imposer sa décision unilatérale.

Pour les salariés au-dessous du TGA, la direction n’a aucune volonté de résoudre le problème malgré les demandes systématiques de la CGT. En 2017, le montant moyen de la régularisation est de 843 Euros !

Dans le contexte actuel de grandes braderies chez IBM, il est important que plus personne ne se trouve en dessous du TGA car lors d’un changement de convention collective moins favorable, c’est ce salaire qui serait pris en compte.

Une fois de plus, la CGT a revendiqué :

➢ Le déclenchement de la participation aux bénéfices.

o Réponse direction : ce n’est pas d’actualité !

➢ Un intéressement basé sur les objectifs de la compagnie.

o Réponse direction : voir réponse précédente…et pas de négociation envisagée.

➢ Une hausse de la GDP (Prime Variable Annuelle).

o Réponse direction : décision Worldwide. Ne dépend pas de notre direction locale (la CGT se demande à quoi sert notre DRH ?)

Une augmentation générale de salaires pour tous les salariés de 2,5 % comme dans les autres entreprises de notre convention collective.

o Réponse direction : ce n’est pas la politique générale de l’entreprise depuis au moins 20 ans (précision CGT : c’est depuis plus de 30 ans déjà)

Une prise en compte de l’inflation et du coût de la vie (1,2 % cette année, 9,8 % cumulée depuis l’année 2010) par un rattrapage du pouvoir d’achat de 1 % par année d’ancienneté.

o Réponse direction : ce n’est pas la politique générale de l’entreprise.

La suppression des discriminations salariales entre salarié-es (sexe, âge, handicap, etc.).

o Réponse direction : on s’en occupe ! Il sera pris sur le budget de 0,2 %

➢ Plus aucun salaire mensuel sous le minimum conventionnel.

o Réponse direction : voir réponse précédente…Et surtout pas question de mettre des salariés au-dessus du TGA par anticipation.

La direction clôture la réunion en proposant, dans sa grande générosité, une aumône de + 1,3 % de la masse salariale totale :

o 0,2 % pour le conventionnel (TGA, Egalité professionnelle, discriminations, handicapés) ;

o 0,1 % pour les jeunes recrues (2 augmentations dans l’année de prévues) ;

o 1 % plan salaire suivant les compétences et la compétitivité.

Il serait éthique (mot cher à notre direction !) et équitable que les salariés ne soient pas spoliés des fruits de la richesse qu’ils ont produite pour IBM France.

La CGT demande que les 69 Millions d’euros de bénéfice de l’année 2017 soient réinvestis en partie au profit des salariés (augmentation de salaires, conditions de travail, plan de formation).

 

La CGT revendique la mise en place d’une autre politique des salaires IBM, le maintien du pouvoir d’achat et des emplois,

c’est l’affaire de tous !

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *