CCE d’octobre 2018 – Contre l’inaction de la majorité CGC/CFTC/UNSA au CCE

Comme par le passé, quand les autres organisations syndicales n’étaient pas allées en justice avec la CGT et le CE de Montpellier pour obtenir les sommes dues pour les activités sociales et culturelles, la majorité actuelle au CCE (principalement UNSA + CGC) renonce à un recours en justice parfaitement justifié et basé sur une jurisprudence solide.

Il s’agit de faire respecter les prérogatives du CCE – et donc les droits des salariés que les élus au CCE représentent – pour obtenir l’information due légalement par IBM sur la situation financière d’IBM France.

La majorité au CCE se réfugie derrière des motions alambiquées, d’autant plus longues qu’elles renoncent à la défense des salariés, et qui reportent toujours au lendemain ce qu’il faudrait faire sur le champ.

A lire, l’affichage de la CGT qui reprend la déclaration en CCE sur ce sujet (voir rubrique Actus CSE-Central / déclarations et motions) :

Affichage CGT suite au CCE IBM du 24 octobre 2018 vf

 

 

 

Mots-Clés : #
Imprimer cet article Télécharger cet article